Utiliser « Scan Tailor » pour scanner des documents

Nikon_D70Je vous propose dans ce billet une solution vous permettant de « scanner » des documents à l’aide de votre appareil photo. Bien que cette méthode ne permet pas d’obtenir une qualité similaire à celle obtenue avec un scanner à plat, elle a l’avantage de pouvoir dépanner lorsque l’on n’a pas le matériel adéquat sous la main.

Ce billet aborde dans un premier temps la prise de vue, puis le post-traitement avec « Scan Tailor » et enfin la conversion vers le format PDF des documents scannés.

La prise de vue

Pour la prise de vue deux solutions s’offrent à vous : la bonne et la mauvaise 🙂 . Plus sérieusement, si vous en avez la possibilité, je vous encourage à utiliser un pied. Cela facilitera le cadrage et réduira très fortement le « flou de bouger ». Si vous n’avez rien de tel sous la main, il est toujours possible de faire la prise de vue à main levée.

Éclairage

L’idéal est d’avoir un éclairage naturel et diffus. Se positionner dernière une fenêtre avec des rideaux est une bonne solution. Cela permet d’éviter d’avoir des ombres trop marquées.

Utilisation d’un pied

L’utilisation d’un pied permet de fermer le diaphragme au maximum et ainsi d’avoir une meilleure netteté. Vous ne serez ainsi pas pénalisé par les temps de pause qui s’allongent quelque peu.

Version à main levée

Avec la version « main levée », il faut minimiser à tout pris le temps de pause. Il est donc nécessaire d’avoir une très bonne luminosité et d’ouvrir le diaphragme au maximum (quitte à ce que la qualité de prise de vue soit un peu moins bonne).

Si les quelques lignes ci-dessous ne vous évoquent rien, utiliser directement le mode « S » de votre appareil photo (selon les appareils, il peut être désigné par « vitesse », « speed » ou arborer un petit logo avec un coureur).

Le post-traitement avec « Scan Tailor »

« Scan Tailor » est un logiciel permettant de réaliser facilement un post-traitement sur des « scans ». En particulier, il est possible de :

  • modifier l’orientation des images ;
  • scinder un « scan » double page (page gauche et droite d’un livre) vers deux images distinctes ;
  • rotation de la page afin que le texte soit bien droit ;
  • définition de la zone utile (permet de supprimer les éléments n’ayant pas à figurer sur le scan) ;
  • traitement du fichier en noir et blanc.

Pour ma part, pour un scan en noir & blanc, j’utilise les options suivantes :

  • fixer l’orientation de la page selon le besoin ;
  • scinder les pages : aucun ;
  • redresser : auto ;
  • selection du contenu : auto ;
  • définir les marges : 5mm ;
  • sortie en noir & blanc : éclaircir (-15).

Sous Manjaro ou Arch Linux, « Scan Tailor » s’installe de la manière suivante :

yaourt -S scantailor

Conversion vers le format PDF

Pour convertir les images obtenue avec « Scan Tailor » en PDF, j’utilise « tiff2pdf ». Ce dernier est disponible dans le package « libtiff ».

Ainsi, pour convertir un fichier vers un document PDF au format A4, j’utilise cette commande :

 tiff2pdf -F -j -p A4 -o fichier.pdf fichier.tif
  • -F : permet au scan de « remplir » toute la page ;
  • -j : compression jpeg ;
  • -p A4 : format A4 paysage ;
  • -o : spécifie le nom de sortie (permet d’éviter le message d’erreur : « Maximum TIFF file size exceeded. »)

Pour un format A4 en orientation paysage, on utilisera la commande suivante :

tiff2pdf -F -j -w 210mm -l 297mm -o fichier.pdf fichier.tif

La dernière étape consiste à regrouper tous les « scans » dans un fichier PDF unique. Pour cela, j’utilise la commande « convert » fournie par calibre.

convert fichier1.pdf fichier2.pdf DSC_6927.pdf sortie.pdf

 

 

 

One Comment

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *